Immobilier

Investissement locatif

Investir dans l’ancien ou dans le neuf  ?

Dans un studio ou un deux pièces ?

À Fouesnant, Quimper, Bénodet ou Concarneau ?

Investissement en SCPI ou OPCI ?

Comment réduire ses impôts ?

 

Trouvez ici tout ce que vous devez savoir pour réussir votre investissement locatif.

Obtenir une rentabilité attrayante tout en se constituant un patrimoine pour ses vieux jours, avec en sus le côté rassurant du placement tangible et, dans certains cas, une réduction d’impôt : l’investissement locatif a de quoi séduire.

 

VOS QUESTIONS
SUR
L’INVESTISSEMENT LOCATIF
Pourquoi un investissement locatif meublé ?
Comment déclarer un investissement locatif ?
Quelle assurance choisir pour un investissement locatif ?
Comment réussir un investissement locatif ?
Comment bien déduire les travaux dans un investissement locatif ?
Comment calculer la rentabilité d’un investissement locatif ?
Comment financer son investissement locatif ?

 

Les Français ne s’y trompent pas : 7,6% des ménages sont propriétaires d’au moins un logement mis en location (données Insee). L’investissement dans l’immobilier locatif est un bon moyen pour se constituer un patrimoine.

Pour autant, la pierre n’est pas un placement sans risques, contrairement à une idée reçue bien ancrée chez les épargnants français. C’est pourquoi, il convient de faire les bons choix et de se fixer des objectifs clairs. Nos conseils.

Neuf ou ancien ?

L’ancien est moins cher (de 20 à 25%) et souvent mieux situé. Le logement neuf est souvent mieux agencé et plus économe en énergie.

Surtout, l’acte d’achat est plus simple, car vous achetez un package à un commercial qui comprend le bien, le crédit et des assurances (loyers impayés, vacance locative).

À vous de choisir en fonction de vos différentes priorités patrimoniales. Dans les faits, l’ancien est privilégié par les investisseurs qui recherchent un complément de revenu et le neuf par les épargnants qui veulent avant tout défiscaliser (profiter d’une réduction d’impôt sur le revenu).

 

Immobilier classique, résidence avec services ou investissement en SCPI ?

Le Revenu aime la pierre classique, l’appartement ou la maison que vous pouvez habiter, louer ou vendre à votre guise.

Mais l’achat d’un bien dans une résidence avec services (comme un Ehpad) présente des atouts en termes de rentabilité locative (autour de 4%), de sécurité et de fiscalité.

Si vous optez pour cette solution, sachez que vous signerez un bail commercial avec un exploitant professionnel qui aura la charge de remplir la résidence et de vous verser votre loyer. Investir dans la pierre papier via des parts de SCPI permet de mutualiser les risques et vous ne vous occupez de rien (pas de gestion).

Investissement en SCPI à crédit ou investissement en SCPI au comptant ? Tout dépend de vos objectifs patrimoniaux, de votre profil et de vos priorités.

Le Revenu est prudent sur les SCPI fiscales (SCPI Pinel notamment) et préfère l’investissement en SCPI de rendement. N’hésitez pas à consulter un expert en SCPI ou un conseiller en gestion de patrimoine pour vous guider dans vos choix.

N’oubliez pas les foncières cotées en Bourse, moins chargées en frais. L’idée là n’est plus de toucher des revenus locatifs mais de bénéficier du rendement du dividende et d’une éventuelle plus-value boursière.

Paiement au comptant ou à crédit ?

S’endetter permet de profiter de l’effet de levier du crédit immobilier. Si vous investissez 100 euros dans un logement dont la valeur progresse de 30%, vous gagnerez 30 euros.

Mais si vous en investissez 200 dont 100 empruntés, vous gagnerez 60 euros (moins les frais bancaires), soit 30 euros de plus.

Attention, vous devez être en mesure de rembourser la banque si le locataire ne paie plus.

Pour maximiser vos gains en prenant des risques mesurés, restez raisonnable sur la durée du prêt immobilier et le montant emprunté à la banque.

Quel dispositif de défiscalisation ? Lois Malraux ou Pinel

Les lois Pinel et Malraux sont des outils de réduction d’impôts séduisants. À condition d’investir dans une ville où le marché locatif est dynamique.

Mais la baisse de vos impôts ne doit pas constituer la principale motivation de votre investissement immobilier.

Ce dernier doit être bien situé et s’inscrire logiquement dans votre patrimoine. La pierre ne doit en aucun cas représenter l’intégralité de votre capital.

Revenus fonciers, LMP ou LMNP ?

Les loyers issus de la location d’un logement vide sont imposables dans la catégorie des revenus fonciers.

Mais les loyers perçus pour les biens loués meublés relèvent des bénéfices industriels et commerciaux (BIC), un régime moins pénalisant.

Dès lors, il est tentant, au changement de locataire, de passer d’une location nue à une location meublée, à condition bien sûr qu’il existe localement de la demande pour ce type de bien.

Les investisseurs qui gèrent plusieurs logements meublés peuvent devenir loueur en meublé professionnel (LMP) ; les autres sont par défaut des loueurs en meublés non professionnels (LMNP).

Quel que soit votre stratégie, sachez que le taux de rendement brut (avant impôts et charges) de l’immobilier d’habitation tourne autour de 5%.

Ce qui caractérise tout investissement immobilier : une faible liquidité, des frais élevés (à l’achat, pour la gestion locative chaque année). N’hésitez pas à vous faire aider par un conseiller en gestion de patrimoine.

Je suis aussi là pour vous épauler et vous détailler les différentes stratégies immobilières possibles en fonction de votre profil, de vos moyens et de votre projet.

Et trouver avec vous le programme qui vous convient, contacter moi pour plus de renseignements et discuter de votre projet.

Vous pouvez réserver votre appel téléphonique ici 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *